stiftung umverteilen, umverteilen, stiftung, fŸr eine, solidarische Welt, eine Welt, dritte welt, entwicklungspolitik, Menschenrechte, gemeinnützige Organisation
Stiftung Umverteilen, Afrika, Asien, Lateinamerika, TŸrkei, Eine Welt, Frauen, Dritte Welt, Entwicklungspolitik, Menschenrechte, gemeinnützige Organisation zur Förderung von Projekten in der Dritten Welt und entwicklungspolitischer Öffentlichkeits- und Bildungsarbeit
Willkommen auf der Website der Stifung Umverteilen - Stiftung für eine solidarische Welt




La Fondation
Afrique
Asie
Er-Fahren
dritte Welt – Hier!
Femmes
Amérique Latine
Dossier de demande
Contact

Amérique Latine

 

Le groupe de travail Amérique Latine se compose de trois femmes et cinq hommes, qui sont tous/toutes expérimenté(e)s dans le domaine du travail solidaire en Amérique Latine. Ils engagent leurs forces pour le respect des droits de l’Homme, l’émancipation et soutiennent les mouvements sociaux démocratiques de base des pays d’Amérique du Sud. Le groupe Amérique Latine se définit lui-même comme un groupement de personnes engagées politiquement, qui décident ensemble d’attribuer les soutiens financiers de la Fondation aux projets d’entraide, aux microprojets et aux initiatives. Ils se réunissent environ toutes les six semaines pour, en général, discuter des dossiers de demandes de soutien.

Ce groupe soutient particulièrement les projets et initiatives qui visent des améliorations politiques et sociales. Il peut s’agir, par exemple,d’une initiative concernant les enfants des rues mais qui fait aussi un travail de quartier et se met en réseau avec d’autres mouvements sociaux pour obtenir ensemble des changements de politique locale et sociale. La promotion du respect des droits de l’Homme occupe une place importante, tout autant que le soutien de médias émancipatoires comme des journaux populaires et des programmes de radio dans divers pays d’Amérique Latine.

Le groupe Amérique Latine favorise les petits projets qui auraient peu de chance d’obtenir une subvention auprés de financiers, parce que les porteurs ne sont pas assez connus ou pas assez professionnels, ou pour des raisons politiques. La subvention maximale est de l’ordre de 5.000 € par projet.